Mon compte | Adresses utiles
Lancement de l’opération «Marhaba 2015» aujourd’huiHausse impalpable des recettes des MRE à fin janvier 2013ENTREPRENEURIAT UN PROGRAMME CIBLE LES MREالأزمة أثرت على أوضاع المهاجرين Les Marocains de l’étranger transfèrent plus d’argent au Maroc en 2012 L'invité(e) de RME consultant : M. Anis Birrou Ministre Chargé des Marocains Résidant à l'Etranger et des Affaires de la MigrationLivre coup de cœur : L'Arabe, d'Antoine Audouard
FR MA

La kafala d'un enfant abandonné est régi au Maroc par la loi n°15-01 du 13 juin 2002 relative à la prise en charge (kafala) des enfants abandonnés, qui confie à l'autorité judiciaire seule le soin d'indentifier les enfants pouvant bénéficier de la kafala, de choisir la famille d'accueil et de fixer les modalités d'exercice et de suivi de la kafala.
Les MRE désirant prendre en charge un enfant abandonné sous le régime de la kafala doivent s'assurer qu'ils peuvent s'établir en France en compagnie de l'enfant. En effet, la kafala n'est pas assimilable à l'adoption en France, et ne sera pas reconnue comme telle.
Notez que seul  l'intérêt supérieur de l'enfant qui bénéficie de la kafala peut motiver la décision de l'autorité consulaire pour délivrer un visa  de long séjour autorisant l'enfant placé sous le régime de la kafala à entrer en France en vue de s'y établir auprès de son kafil.
la demande de kafala est adressée au juge des tutelles du lieu de résidence de l'enfant. Le juge des tutelles diligente une enquête confiée à une commission composée d'un représentant du parquet, un représentant du ministère des habous et des affaires islamiques, un représentant de l'autorité administrative locale, l'assistance sociale, et toute autre personne que ce juge estime utile.
la kafala est attribuée par ordonnance exécutoire par provision, mais susceptible d'appel devant la Cour d'Appel. L'exécution doit intervenir dans les 15 jours à compter de la date du prononcé du jugement par le tribunal de première instance, qui dresse un procès-verbal de la remise de l'enfant, en présence du représenant du parquet, le représentant de l'autorité locale et de l'assistante sociale, dont un exemplaire est remis au titulaire de la kafala.
Notez que si le titulaire de la kafala souhaite quitter le territoire national en compagnie de l'enfant, il doit solliciter l'autorisation du juge des tutelles.
Pour avoir accès à ce contenu merci de vous identifier.
Pour avoir accès à ce contenu merci de vous identifier.

Acceuil | Traduction | Procédure des RME au Maroc | Nos prestations pour les RME | Actualités | Contact | Partenaires

Copyright © 2008-2018. Tous droits réservés