Mon compte | Adresses utiles
entête
Lancement de l’opération «Marhaba 2015» aujourd’huiHausse impalpable des recettes des MRE à fin janvier 2013ENTREPRENEURIAT UN PROGRAMME CIBLE LES MREالأزمة أثرت على أوضاع المهاجرين Les Marocains de l’étranger transfèrent plus d’argent au Maroc en 2012 L'invité(e) de RME consultant : M. Anis Birrou Ministre Chargé des Marocains Résidant à l'Etranger et des Affaires de la MigrationLivre coup de cœur : L'Arabe, d'Antoine Audouard
FR MA

Lundi 1 novembre 2010 Le Maroc, véritable hub d'investissement dans les métiers de transfert de technologie (Ambassadeur).

Bruxelles, 25/09/10- Le Maroc, marqué par le lancement de grands projets structurants, s'érige en véritable hub régional offrant des opportunités d'investissement dans différents secteurs d'activité notamment les nouveaux métiers de transfert de technologie, a affirmé, samedi à Bruxelles, l'ambassadeur du Maroc en Belgique et au Luxembourg, M. Samir Addahre.



Les possibilités d'affaires et d'investissement au Royaume du Maroc sont énormes dans différents domaines tels les secteurs industriel, immobilier, touristique ou encore de technologie de pointe, de nanotechnologie, d'énergies renouvelables et d'offshoring, autant d'opportunités à saisir particulièrement par les Marocains établis à l'étranger, a souligné M. Addahre, lors d'une rencontre organisée dans le cadre de la "Caravane d'incitation à l'investissement au Maroc".

 

Tout en se félicitant de l'engouement "de plus en plus grandissant" des membres de la communauté marocaine établie en Belgique pour monter leurs projets dans le Royaume, le diplomate les a invités à s'orienter davantage vers ces nouveaux métiers de l'avenir, et partant permettre à leur pays d'origine de bénéficier de leur compétence et savoir-faire.

 

Le cadre macroéconomique "sain" qui préside désormais au Maroc, offrant stabilité et visibilité aux investisseurs, a poursuivi M. Addahre, dénote la clairvoyance de la politique menée par SM le Roi Mohammed VI qui accorde une attention particulière aux citoyens marocains établis à l'étranger.

 

Pour preuve, a-t-il ajouté, les multiples mesures adoptées par les différents départements et services concernés en vue de simplifier les procédures et d'accompagner les investisseurs dans leurs projets à l'échelle de l'ensemble des régions du Royaume.

 

Les qualifiant de "véritable passerelle", M. Addahre a invité les belgo-marocains à poursuivre sur leur lancée et contribuer davantage au renforcement des liens entre leur pays d'accueil et leur pays d'origine.

 

Prenant la parole, le président du Club des investisseurs marocains de l'étranger (CIME), M. Bouchaib Rami a rappelé que le Club oeuvre depuis plus d'une vingtaine d'années à encourager les Marocains résidant à l'étranger (MRE) à investir dans leur pays d'origine, mettant en avant l'apport de cette communauté dans le développement du Royaume et qui constitue un vivier de compétences et de savoir faire.

 

Il a, à cette occasion, rappelé les mesures d'assouplissement et d'encouragement prises par les différents départements et administrations à l'adresse des investisseurs marocains établis à l'étranger.

 

Tout en se félicitant, en outre, de la collaboration entre le CIME et des administrations marocaines, M. Rami a mis en avant les offres bénéficiant aux MRE notamment l'exonération des droits de douane au profit des retraités, l'adoption de la Mutuelle des Marocains de l'étranger (Mumade) qui couvre notamment une partie des frais médicaux et chirurgicaux engagés par les MRE.

 

Pour sa part, le président de la Chambre marocaine de Commerce et d'Industrie Belgique-Union européenne (CMCIBL), M. Abdellah Hany a donné un aperçu des activités de la Chambre, qui depuis sa restructuration début de l'année en cours, a enregistré une hausse du nombre de ses membres dont la majeure partie manifeste de plus en plus d'enthousiasme pour monter un projet au Maroc.

 

M. Hany a mis en exergue les grandes mutations que connait le Maroc sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, appelant les membres de la communauté marocaine de Belgique à apporter leur pierre à l'édifice et contribuer à l'essor d'un pays en plein développement.

 

Il a réitéré la disponibilité de la Chambre à accompagner les investisseurs désireux de s'installer au Maroc, tout en les orientant dans la constitution du dossier de leur projet.

 

Par la suite les représentants de différents services notamment l'Administration des Douanes et impôts indirects, la Fondation du Groupe Banque populaire, Bank Al Amal et la Chambre de Commerce, d'Industrie et des Services de Casablanca ont brossé un tableau sur l'investissement dans les différentes régions du Maroc.

 

Ils ont par la même occasion présenté, chacun dans son domaine, les toutes dernières mesures incitatives à l'investissement dans le Royaume.

 

Au terme de cette rencontre, organisée conjointement par la CMCIBL, le CIME et le Conseil mondial des Marocains résidant à l'étranger, les participants ont condamné l'enlèvement de M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud par les milices du "polisario", appelant les communautés européenne et internationale à faire pression sur les séparatistes et l'Algérie pour sa libération.

 

Source : MAP, le 26 septembre 2010.

 

Retour


Acceuil | Traduction | Procédure des RME au Maroc | Nos prestations pour les RME | Actualités | Contact | Partenaires

Copyright © 2008-2019. Tous droits réservés