Mon compte | Adresses utiles
entête
Lancement de l’opération «Marhaba 2015» aujourd’huiHausse impalpable des recettes des MRE à fin janvier 2013ENTREPRENEURIAT UN PROGRAMME CIBLE LES MREالأزمة أثرت على أوضاع المهاجرين Les Marocains de l’étranger transfèrent plus d’argent au Maroc en 2012 L'invité(e) de RME consultant : M. Anis Birrou Ministre Chargé des Marocains Résidant à l'Etranger et des Affaires de la MigrationLivre coup de cœur : L'Arabe, d'Antoine Audouard
FR MA

Lundi 28 décembre 2009 Combattants marocains en France, sur les traces des héros oubliés

L'I F de Meknès consacre sa programmation de janvier 2010 pour ces hommes qui ont combattu pour la France.


Les grands événements, tout comme les grands sacrifices, ne s'oublient jamais. Ils sont inscrits à jamais dans le grand livre de l'histoire, là où l'oubli ne peut avoir raison d'eux. Sur les pages de ce livre, le courage et la générosité des soldats marocains qui ont combattu pour la France pendant la Guerre mondiale (1914-1918) et lors de la Libération du territoire occupé par les nazis (1943-1945) sont écrits en lettres d'or. Des décennies après leur action héroïque, ces hommes font encore parler d'eux, de leur abnégation et de leur témérité. Et c'est justement à ceux là mêmes, qui ont vaillamment versé leur sang sur le champ d'honneur, que l'Institut Français de Meknès consacre sa programmation du mois de janvier 2010.



Une manière de leur rendre hommage. Devoir de mémoire oblige. Un hommage qui se présente sous différents prismes et prend l'aspect de diverses activités artistiques et culturelles. Au menu donc, expositions photos et projets de classes, spectacle vivant, rencontres-débats mais aussi des films qui nous feront découvrir ou redécouvrir ces héros. Programme phare de cette manifestation, l'exposition signée, Eric Didym, se décline sous le thème «Chroniques partagées, l'encre et la lumière». Armé de son appareil photo, l'artiste traque les traces d'une présence coloniale encore vivace à ce jour. Il s'arrête sur des visages marqués par le temps et sillonnés par les marques d'une existence riche en souffrances et en souvenirs douloureux. Avec toute la tendresse d'un être humain et le talent d'un artiste, Eric Didym, les fige «avec le soucis de devoir de mémoire», comme il se plait à le dire lui-même. C'est sa manière à lui de rendre hommage à ces homme d'exception. « Ce sont de sacrés "types", de grands hommes, de vrais héros oubliés de l'histoire », affirme-t-il tout simplement.



Programmée du jeudi 7 au samedi 30 janvier 2010 à la Galerie de l'Institut Français, le vernissage de cette exposition est prévu pour le mercredi 13 janvier 2010 à 19h. Les cimaises de l'IFM porteront fièrement les portraits d'anciens combattants.



Ces héros d'hier sont aujourd'hui de vieux retraités, le regard errant mais la tête toujours haute. L'artiste déploie tout son savoir faire, jongle avec l'ombre et la lumière pour mettre en valeur des expressions qui disent tout sur leur histoire. Une fois la photo prise, et le moment immortalisé à jamais, l'auteur du cliché est désarmé. Il est marqué à jamais par leur humilité et leur regard face à l'objectif.



Profitant de son séjour à Meknès, Eric Didym interviendra, dans le cadre de rencontres de sensibilisation, auprès des élèves des Cours de Langue de l'IF Meknès, des étudiants de l'EST (Ecole Supérieure de Technologie) et de l'ENSAM (Ecole Nationale des Arts et des métiers)... Il racontera aux jeunes d'aujourd'hui l'ampleur du sacrifice de ces soldats et leur générosité. «Je n'ai qu'un seul message à dire aux jeunes Marocains et Français, c'est de ne jamais les oublier».

 

Source : LE MATIN, Kenza Alaoui, le 27 décembre 2009.

 

Retour


Acceuil | Traduction | Procédure des RME au Maroc | Nos prestations pour les RME | Actualités | Contact | Partenaires

Copyright © 2008-2019. Tous droits réservés