Mon compte | Adresses utiles
entête
Lancement de l’opération «Marhaba 2015» aujourd’huiHausse impalpable des recettes des MRE à fin janvier 2013ENTREPRENEURIAT UN PROGRAMME CIBLE LES MREالأزمة أثرت على أوضاع المهاجرين Les Marocains de l’étranger transfèrent plus d’argent au Maroc en 2012 L'invité(e) de RME consultant : M. Anis Birrou Ministre Chargé des Marocains Résidant à l'Etranger et des Affaires de la MigrationLivre coup de cœur : L'Arabe, d'Antoine Audouard
FR MA

Lundi 28 septembre 2009 Les Marocains vivant à l'étranger constituent des acteurs de coopération à part entière

Les Marocains vivant à l'étranger constituent des acteurs de coopération "à part entière" du fait de leur "double référence", a affirmé samedi à Montréal le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger, M. Mohamed Ameur.


"Nos concitoyens vivant à l'étranger constituent des acteurs de coopération à part entière", a-t-il dit, expliquant que "du fait de leur double référence ils détiennent un avantage comparatif en tant que médiateurs entre les cultures, les pratiques et les savoirs, leur permettant ainsi de participer tant au développement local que national des pays d'accueil et d'origine".

 

Intervenant lors du 2ème Forum des compétences marocaines en Amérique du Nord, le ministre a ajouté que les marocains du monde "détiennent un fonds d'expertise et de bonnes pratiques dans ce domaine, qui peuvent servir de référence et de catalyseur à nos actions de développement local".

 

"Il faut reconnaître, à ce sujet, que les marocains du monde apportent déjà une inestimable contribution concrétisée essentiellement par la réalisation de projets d'infrastructures et d'équipement de première nécessité, si précieux pour les populations locales", a dit M. Ameur soulignant qu' "ils sont désormais appelés à faire mieux et plus, en investissant et en s'investissant dans des domaines de pointe, où leur apport est plus que souhaité".

 

Le ministre a à cette occasion donné un aperçu sur les axes majeurs de la politique marocaine pour orienter, accompagner et soutenir les marocains du monde.

 

Le premier : culturel et éducatif. Il concerne la question de l'identité marocaine dans ses dimensions linguistique, cultuelle et culturelle chez les marocains du monde, notamment leur nouvelle génération, à travers des actions initiées en étroite collaboration avec l'ensemble des institutions concernées.

 

Ces actions, a expliqué le ministre, intéressent essentiellement la création de nombreux centres culturels marocains dans les pays d'accueil, dont un en projet à Montréal, le renforcement de l'enseignement de la langue et de la culture marocaines, la consolidation des valeurs intemporelles de tolérance conformément au rite malékite, l'organisation d'espaces d'échange comme les universités d'été pour les jeunes marocains du monde.

 

Le deuxième axe est social, qui revêt un caractère prioritaire tant les attentes des marocains du monde sont grandes, a dit M. Ameur.

 

C'est pour répondre à ces attentes, a-t-il expliqué, qu'intervient le plan gouvernemental de renforcement des services sociaux au niveau des Consulats du Maroc en vue de les doter des ressources et des moyens nécessaires pour leur permettre d'assister les personnes vulnérables parmi les ressortissants marocains à l'étranger.

 

Il a cité, dans ce sens, l'aide directe apportée aux plus nécessiteux parmi eux, sous forme d'aide à la scolarisation des élèves MRE dans certains pays, de bourses aux étudiants, de prise en charge du rapatriement des dépouilles des décédés et d'appui aux personnes en situation précaire. Il a aussi cité l'abattement de 85 pc sur le dédouanement des véhicules de tourisme des MRE retraités.

 

Le troisième concerne la défense des intérêts des MRE et de leurs droits, autant dans les pays d'accueil que dans leur patrie, a-t-il ajouté, soulignant que cet aspect est "pris en considération par le Maroc dans ses relations bilatérales et multilatérales avec ses partenaires internationaux".

 

Au niveau interne, a poursuivi M. Ameur, un plan d'action a été mis en oeuvre par les départements concernés, notamment la justice.

 

Le renforcement du partenariat avec les associations des MRE considérés en tant que relais indispensables pour toute action de proximité, figure parmi le 4ème axe.

 

A ce sujet, M. Ameur a indiqué que son département a "élaboré et entamé l'exécution d'un ambitieux programme pour renforcer leurs capacités d'encadrement et améliorer la qualité de leurs prestations au profit de la communauté des marocains à l'étranger".

 

Pour optimiser le rôle de ces associations et amplifier leurs initiatives au service du développement local, le ministre a cité l'organisation en août dernier à Rabat du premier forum des Associations des marocains du monde, à l'occasion de la Journée nationale du migrant, qui a connu l'affluence de plus de 900 participants, a-t-il dit.

 

Il a aussi annoncé l'organisation les 12 et 13 octobre prochain à Rabat du colloque international sur le thème "L'impact de la crise sur la migration".

 

Le deuxième Forum des compétences marocaines en Amérique du Nord, qui a ouvert ses travaux, samedi matin à Montréal, est une opportunité qui permettra d'asseoir des échanges fructueux et riches entre les institutions, les organismes et les entreprises nationales et la communauté marocaine établie en Amérique du Nord, appelée à prendre connaissance des opportunités d'affaires et en matière d'emploi offertes par le Royaume, avait souligné M. Ameur.

 

Source : MAP, le 27/09/2009.

 

Retour


Acceuil | Traduction | Procédure des RME au Maroc | Nos prestations pour les RME | Actualités | Contact | Partenaires

Copyright © 2008-2019. Tous droits réservés